Nécessité de distinguer le préjudice scolaire des pertes de gains professionnels futurs