C.A. Lyon, 23 janvier 2018, n° 13/07093

Faits : M. Christian G. a fait une chute dans la cour de son immeuble le 25 janvier 2007,

 

 

MOTIVATION

 

MONTANT
PREJUDICES PATRIMONIAUX    
Préjudices patrimoniaux permanents    
Incidence professionnelle

' «Corps désoeuvré» :

M. G. exerçait une activité de salarié pointeur.

Il était âgé de 45 ans au moment de son accident et a été déclaré inapte à tout travail par l'expert. Son exclusion du monde professionnel lui occasionne un préjudice certain qu'il convient d'indemniser par une somme de 15 000 €.

15 000 
PREJUDICES EXTRAPATRIMONIAUX    
Préjudices extrapatrimoniaux temporaires    
Souffrances endurées (4,5/7)

Il convient de fixer à 13 000 € le montant de ce préjudice subi avant la consolidation eu égard à la paralysie, aux opérations subies et aux douleurs résultant des séances de réadaptation fonctionnelle.

13 000 
Préjudices extrapatrimoniaux permanents    
Préjudice d'agrément

L'expert indique que le préjudice est caractérisé pour la pratique de la pêche, du football, du footing et du vélo.

4 000 
Préjudice esthétique (2/7)

Il sera alloué une somme de 3 000 €, compte tenu de l'atteinte partielle de l'hémicorps gauche.

3 000 
 
Préjudice sexuel

Ce préjudice n'a été spécialement retenu par l'expert. Cependant, M. G.justifie avoir recours a des produits pharmaceutiques.

2 000